LE FOIE

Un organe vital, unique et parfois orphelin thérapeutique

A quoi sert le foie ?

Le foie est le plus volumineux des viscères humains. Il représente 2% du poids du corps, soit une moyenne de 1,5 kg. Il est situé dans l’ abdomen, à droite sous le diaphragme

C’est l’organe qui effectue le plus grand nombre de transformations chimiques dans le corps humain. Il assure trois fonctions vitales :

  1. une fonction nutritionnelle, en métabolisant en particulier les graisses et les sucres,
  2. une fonction de stockage, en particulier du glucose indispensable au bon fonctionnement de notre cerveau,
  3. une fonction de détoxification en épurant et éliminant certaines molécules potentiellement toxiques pour notre organisme.

La discipline médicale qui lui est rattachée se nomme l’hépatologie.

Le foie vu au microscope

Le foie est constitué de cellules hépatiques appelées hépatocytes.
Les hépatocytes sont organisés en travées autour de petits vaisseaux très perméables où le sang circule en grande quantité : les capillaires sinusoïdes.
Le lobule hépatique est l’unité fonctionnelle du foie. C’est une formation microscopique constituée de vaisseaux sinusoïdes et d’hépatocytes.

80 % des cellules du foie sont des hépatocytes. Mais quand on veut aborder les maladies du foie, il faut savoir qu’il existe aussi d’autres types cellulaires qui jouent des rôles très importants et peuvent aussi être à l’origine de maladies parfois très rares  :

  • cellules des canaux biliaires ;
  • cellules de Küppfer (macrophage) ;
  • lymphocytes hépatocytaires ;
  • cellules endothéliales…

Le foie : Une usine qui travaille sans jamais s’arrêter

Le foie est une véritable usine biologique qui travaille 24 heures sur 24.

Ses échanges avec le reste du corps se font à travers un système complexe d’irrigation sanguine :

  • L’apport sanguin est réalisé par l’artère hépatique, issue de l’aorte qui amène le sang oxygéné ;
  • D’un autre coté, la veine porte amène du sang provenant du tube digestif, particulièrement riche en nutriments après la digestion (période postprandiale).

Dans le foie, le sang de ces deux vaisseaux se mélange dans les vaisseaux sinusoïdes hépatiques qui cheminent entre les travées d’hépatocytes.
Au final, les sinusoïdes finissent par se réunir et constituer les veines hépatiques qui se jettent dans la veine cave inférieure. La vascularisation hépatique est dite mixte.

L’organisation du foie est très complexe. Elle lui permet d’assurer en même temps, 3 grandes fonctions essentielles à la survie de l’organisme.

1- FONCTION NUTRITIONNELLE

Rôle dans le métabolisme des lipides :

  • Synthèse de cholestérol ;
  • Production de triglycérides ;
  • Synthèse des lipoprotéines comme le LDL dit « mauvais cholestérol » et le HDL dit « bon cholestérol ».

Rôle dans le métabolisme des protéines :

  • Production des facteurs de coagulation (I (fibrinogène) III, V, VII, IX, XI).

Rôle dans le métabolisme des glucides :

  • Formation de glycogène à partir du glucose provenant de la digestion (glycogénogenèse) ;
  • Fabrication de nouvelles molécules de glucose à partir de molécules non-glucidiques (néoglucogenèse) ;
  • Formation de glucose à partir du glycogène qui est la réserve d’énergie stockée dans le foie (glycogénolyse) ;

De ce fait, le foie est le plus important régulateur de la glycémie du sang. On dit qu’il est hypoglycémiant ainsi qu’hyperglycémiant.

2- FONCTION DE STOCKAGE

  • Le foie est le seul organe capable à la fois de produire et de stocker du glucose sous forme de glycogène.
  • Le fois emmagasine aussi les vitamines liposolubles ( A, B12, D, E et K) et une multitude d’autres substances, dont le fer, le cuivre…

3- FONCTION DE DÉTOXIFICATION

  • Le foie est le seul organe permettant l’élimination du cholestérol. Il le dégrade en acides biliaires qui sont éliminés dans la bile.
  • Le foie transforme aussi l’ammoniac en urée.
  • Le foie participe aussi à la destruction des globules rouges (hématies) et des globules blancs (leucocytes) vieillis, ainsi que de certaines bactéries présentes dans le sang. Le foie élimine ainsi la bilirubine dans la bile qui provient de la destruction des globules rouges. Il transforme la bilirubine libre (toxique) en bilirubine conjuguée (non toxique).
  • Le foie décompose l’insuline et d’autres hormones qui circulent dans l’organisme et qui ont fini leur travail.
  • Enfin le foie permet d’éliminer certains médicaments et des toxines apportés par notre mode de vie.

Les principales maladies du foie

ll y a plus de 100 maladies différentes du foie qui peuvent toucher des hommes, des femmes et des enfants ayant des profils très différents. En voici quelques unes parmi les plus fréquentes :

  • Atrésie des voies biliaires,
  • Cholestases néonatales autres que l’atrésie des vois biliaires (syndrome d’Alagille…)
  • Hépatite néonatale,
  • Hépatite auto-immune,
  • Maladie de Wilson,
  • Cholangite sclérosante
  • Maladies du foie propres à la grossesse,
  • Hépatites virales A, B, C et E,
  • Hépatite toxique,
  • Maladie polykystique du foie,
  • Calcul biliaire,
  • Stéatose hépatique,
  • Cirrhose,
  • Hémochromatose,
  • Cancer du foie…